La 5G va-t-elle accompagner le développement touristique des smart cities ?

À peine arrivons-nous à concevoir l’intérêt et la maîtrise des données massives qu’un nouvel élément vient bousculer notre connaissance toute relative des innovations technologiques. Productrice de données issues des réseaux de téléphonie, la 5G questionne par les solutions qu’elle peut apporter au tourisme. Pour se projeter dans un futur proche et réaliste, nous questionnerons ce développement pour les territoires de demain, les smart cities, ces initiatives technologiques adoptées par la majorité des métropoles internationales.

Pour rappel, les smart cities misent sur les technologies pour améliorer le quotidien de vie des usagers face aux limites grandissantes des villes : urgences climatiques, urbanisation croissante, crises sanitaires, demande d’inclusion, sentiment d’insécurité. Cependant, comme l’espace touristique n’est pas uniquement urbain, le concept de smart destination vient caractériser les territoires où l’activité résidentielle se conjugue avec celle des touristes. Dans ce sens, les technologies augmentent l’expérience touristique et accompagnent la gouvernance des destinations. De nouvelles limites viennent alors se superposer pour complexifier la gestion des activités : surfréquentation de lieux sensibles, gestion des ressources inadéquate, cohabitation délicate entre touristes et résidents, folklorisations des cultures, tensions sur l’hébergement. Comme les initiatives traditionnelles semblent inefficaces, les territoires se tournent vers l’utilisation des technologies pour répondre à ces enjeux sociétaux.

Territoires smart et connectivités

Quel que soit le concept utilisé et l’espace étudié, le pilier central de ces initiatives repose sur l’omniprésence de l’information. On parle ainsi volontiers de villes ou de destinations connectées pour traduire l’intelligence, la coopération et la collaboration des parties prenantes. Avec les données récoltées, c’est la possibilité de mieux connaître le territoire pour envisager des actions correctives et des stratégies d’amélioration.

Pour le touriste, les données produites par les différents capteurs (portiques, smartphones, paiements, etc.) vont apporter des informations sur les pratiques des voyageurs pour proposer de manière proactive des contenus personnalisés. L’information devient une source de valeur captée tout au long de l’expérience touristique. L’ère de la donnée conduit donc à celle de l’information. Cependant, ce processus ne fonctionne que s’il existe une parfaite connectivité entre d’un côté les usagers qui construisent cette donnée et de l’autre les décisionnaires qui exploitent cette information. L’arrivée de la 5G va donc concourir à la réussite des objectifs pour ces territoires smart en permettant une augmentation des informations produites et une accélération des échanges entre les acteurs.

Connectivité et internet des objets (IOT)

Image du film le Cinquième Elément

Dans un premier temps, le développement du réseau 5G va permettre de renforcer le déploiement des technologies déjà existantes comme l’usage de la réalité virtuelle, de l’intelligence artificielle ou la rapidité de lectures vidéo 8K et 360°.

Dans un second temps, à travers une meilleure association des objets connectés, c’est la possibilité de repenser l’approche actuelle de l’expérience touristique. D’après Marabissi & al (2018) notre utilisation du réseau de téléphonie repose essentiellement sur une utilisation très personnelle et unidirectionnelle du smartphone : consultation des mails, recherches internet, consommation de contenu audio et vidéo, conversations et appels. Avec la 5G, c’est apporter des solutions plus transversales sur le quotidien du touriste avec une approche communicante des différents objets connectés. Ces objets (lunettes, montres, lentilles de contacts, bagues ou oreillettes) communiqueront avec ceux de la ville (mobilier urbain, voitures, signalisations) pour répondre aux demandes des voyageurs (hologramme, robots humanoïdes, drones, écrans interactifs) et interagir avec les différents prestataires (conciergerie, service client, agent de voyage).

Du côté de la recherche, plusieurs utilisations semblent être envisagées. Par exemple, une meilleure appréhension du trafic pour une meilleure gestion de l’air et des pollutions en villes (Majumdar & al, 2020) ; en cas d’accident, une assistance médicale assurée par des robots chirurgiens pilotés à distance (Meshram, 2020), un développement de véhicules autonomes qui pourront se positionner dans un environnement urbain (Bienaimé, 2019) ; et l’émergence de jeux vidéo immersifs et collaboratifs (Schmoll & al, 2018) pour le plus grand plaisir de l’esport et de la gamification in situ. Cependant, il est difficile d’établir une prospective éclairée de ces usages sur les différents secteurs tant ils dépendent de la créativité de nos start-ups et entreprises sur les prochaines années. La 5G représente donc une accélération des innovations par la démocratisation et la multiplication d’initiatives aujourd’hui marginales qui tendront à s’imposer lors de nos sorties en ville.

5G hors smart cities

Pour terminer, les territoires urbains bien dotés en connectivité, pourront proposer des expériences touristiques à la hauteur du réseau. En dehors des smart cities les solutions portées par la 5G pourront rapidement devenir incompatibles voir inexploitables par manque d’objets connectés ou de réseau. Cette lenteur se positionnera sans doute comme une opportunité pour confirmer certaines tendances à contre-pied de ce magma technologique.

Enfin, à peine lancée, déjà critiquée. Outre les difficultés liées aux aspects techniques de son déploiement (couverture 5G, mobiles compatibles, prix du service, diversification de l’IOT), la 5G ne semble pas faire consensus (impact sur la santé, sur l’environnement, technologie énergivore). L’initiative politique et technologique devra donc faire ses preuves pour concourir à un équilibre entre les bienfaits réels qu’elle pourra apporter aux usagers des destinations et le must have d’un « show case » politique et technologique international (Marabissi & al, 2018).

Bibliographie :

Bienaimé, J. (2019). Le déploiement de la 5G. Hermès, La Revue, 85(3), 149-154.

Forge, S., & Vu, K. (2020). Forming a 5G strategy for developing countries: A note for policy makers. Telecommunications Policy, 44(7), 101975.

Majumdar, S., Subhani, M. M., Roullier, B., Anjum, A., & Zhu, R. (2020). Congestion Prediction for Smart Sustainable Cities using IoT and Machine Learning Approaches. Sustainable Cities and Society, 102500.

Marabissi, D., Mucchi, L., Fantacci, R., Spada, M. R., Massimiani, F., Fratini, A., & Fedele, L. (2019). A real case of implementation of the future 5G city. Future Internet, 11(1), 4.

Meshram, D. A., & Patil, D. D. (2020). 5G Enabled Tactile Internet for Tele-Robotic Surgery. Procedia Computer Science, 171, 2618-2625.

Peng, R., Lou, Y., Kadoch, M., & Cheriet, M. (2020). A Human-Guided Machine Learning Approach for 5G Smart Tourism IoT. Electronics, 9(6), 947.

Schmoll, R. S., Pandi, S., Braun, P. J., & Fitzek, F. H. (2018, January). Demonstration of VR/AR offloading to mobile edge cloud for low latency 5G gaming application. In 2018 15th IEEE Annual Consumer Communications & Networking Conference (CCNC) (pp. 1-3). IEEE.

Illustration couverture: Image de la série Altered Carbon

Chronique pour Tom Travel https://www.tom.travel/2020/10/12/5g-va-accompagner-developpement-touristique-smart-cities/


Cyril Blanchet

Doctorant smart destination

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search