Représentation du voyage dans la mythologue grecque

“Aujourd’hui comme autrefois, chacun croit savoir qu’il n’est aucun peuple dont l’histoire ne commence par des fables ou avec la mythologie (…) Poisson soluble dans les eaux de la mythologie, le mythe est une forme introuvable: ni genre littéraire, ni récit spécifique. Mais parler de la mythologie, hier et aujourd’hui, c’est toujours, plus ou moins explicitement, parler grec ou depuis le Grèce.” (Marcel Detienne, 1982 ),

Marcel Detienne, “L’invention de la mythologie”, Paris, Gallimard, 252 p
Nagy Gregory. Marcel Detienne, L’invention de la mythologie. In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 37ᵉ année, N. 5-6, 1982. pp. 778-780.

www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1982_num_37_5_282902_t1_0778_0000_000


1- Le voyage et l’imaginaire

“L’homme est un voyageur par essence, par vocation. Accepter le voyage, c’est accepter la condition humaine. Tous les chemins n’ont pas le même tracé ni le même aboutissement. Les uns montent, d’autres descendent ou aboutissent dans un cul-de-sac. Renoncer à prendre la route signifie souvent un abdiction car l’immobilité ne comporte guère d’aspects positifs. En voyageant dans l’imaginaire, les yeux grands ouverts, l’homme favorisee son éveil et prolonge l’étape accomplie dans le réel. Pénétrer dans l’imaginaire, c’est se dépasser, aller plus loin”.(Christinger, 1971)

Raymond Christinger, “Le Voyage dans l’imaginaire”, coll stock plus, 1971, 299p.

 

2- Le voyage initiatique
« Dans les rituels encore observés de nos jours chez les peuples « primitifs , dans ce que l’ont peut savoir des mystères antiques, de l’alchimie, dans les rituels les plus élaborés mais traditionnels de la Franc-Maçonnerie, dans les mythes et légendes, enfin qui racontent les exploits des premiers initiés, modèle et maitre des initiations futures, on retrouve toujours un scénario structurellement semblable, même si les symboles qui l’expriment différent selon les cultures et les époques; Le novice est arraché au monde profane, il est entrainé, sous la conduite d’un « père initiatique », vers la brousse, monde de l’informel, du chaos, des mots, dans la tombe, le ventre de la mère, du monstre, de la terre, dans le labyrinthe, dans les Enfers et/ou le Ciel. » (Simone Vierne, 1972)

Simone Vieme, “Le voyage initiatique”, Romantisme,1972, 4, pp. 37-44 (online) https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1972_num_2_4_5402

3- Le voyage et l’identité
“Les récits de voyage qui mêlent des observations ethno-géographiques et des souvenirs de peuples légendaires. Cette tradition culturelle, qui prend son essor au vie siècle av. J.-C., par l’activité de logographes et périégètes, débouche sur un genre historiographique et contribue à construire l’identité grecque par comparaison avec les non-Grecs, qu’il s’agisse de peuples identifiables ou mythiques.” (Maria Teresa, Schettino, 2014)

Maria Teresa Schettino, « Les Grecs sur le départ : légendes, pensées, utopies et désir d’expérimentations », Pallas [En ligne], 89 | 2012, mis en ligne le 10 mars 2014, consulté le 21 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/pallas/726 ; DOI : 10.4000/pallas.726

4- Les mythes de voyages

La quête de la Toison d’or par Jason

Jason apporte à Pélias la toison d’or, représentation figurant sur un vase grec du IV° siècle avant Jésus Christ, musée du Louvre, Paris. (crédit: histoire-fr.com)

Les 12 travaux d’Hercule

 

Lécythe à figures noires, peinture de Diosphos, Vème siècle av.J.-C. Lécythe à fond blanc (490 et 480 av. JC,) – Musée archéologique d’Athènes. Détail de la mosaïque des douze travaux de Liria (Espagne), première moitié du IIIème siècle. Amphore à figures noires, VIème av JC. Amphore attique à figures noires, v av. JC, Musée du Louvre. Stamnos à figures rouges, 490 av JC. Hydrie ionienne à figures noires, avJC, Musée du Louvre. Lécythe à figures noires, 480 av JC. Vase attique du V° siècle av JC. Vase attique, Musée du Louvre. Panneau en marbre taillé du IIème ou IIIème siècle, Musée St-Raymond de Toulouse. Amphore à figures noires, avJC. , British Museum, Londres. (crédit Hadrienne Lalanne )

l’Odysée, Voyage d’Ulysse.

Nom de l’auteur:Inconnu Attribué au «Peintre desSirènes»Titre:Vase GrecDate:Ve siècle av JCDimension:35,5 cmLieu de conservation:British Museum, Londres (crédit artifexinopere.com)

http://www.ac-nice.fr/arts/actualite/exemple%20Fiche%20Hida%20Vase%20grec.pdf.pdf

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.